HOME  | BIO  | CONTACT  | WORKS  | TEXTS




WORKS





Tourisme International

2014


- Film HD 48 min.


 

How does a dictatorship exhibit itself to the tourists visiting it? What kind of narration, actors, and staging does it summon? International Tourism has been shot as a recording of a show on the scale of a whole country, North Korea. Museums, painters’ studios, cinema production houses, or a chemical factory are presented to us by North Korean guides whose voices we never hear—for the film has been completely dubbed in at the editing stage in order to create anew a sonorous universe completely disconnected from the official discourses: all sounds have been rerecorded in order to restore the density of spaces, the murmur of tourists, the gestures of the guides, with the exception of the voices. The guides do speak, but we never hear them, and paradoxically, this muteness reveals in a better, enfolded way the coercion of the regime on the spaces and the bodies.

The journey is interspersed with title cards, in which we learn that the President himself is concerned with every detail, that painting seems to replace photography, that all movies are overdubbed for fear of any excess. The film questions the way the nation fabricates its images, between politics, mythology and imagination. Amidst this confrontation between the images of power and the gaze of tourists, we perceive the silent choreography of the touristic guides—those rigid but gracious actors of a country in perpetual self-representation.

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

 

Comment une dictature se présente à ses touristes ? Quel récit, quels acteurs, quelle mise en scène mobilise-t-elle ? Tourisme International a été tourné comme la captation d’un spectacle à l’échelle d’un pays, la Corée du Nord. Musées, ateliers de peinture, studios de cinéma ou usine chimique nous sont présentés par des guides nord-coréens dont on n’entendra jamais les voix. Car le film a été entièrement re-sonorisé au montage pour créer de toute pièce un univers sonore déconnecté des discours officiels : tous les sons ont été réenregistrés pour restituer l’épaisseur des espaces, le frémissement des touristes, les gestes des guides, à l’exception des voix. Les guides parlent mais on ne les entendra jamais ; et paradoxalement, ce mutisme des discours donne mieux à voir, en creux, la contrainte du régime sur les espaces et les corps.

Des intertitres viennent ponctuer ce périple où l’on apprend que le Président a écrit des scénarios de films, où la peinture remplace souvent photographies et documents, où tout le cinéma est post-synchronisé. Le film interroge la manière dont la nation fabrique ses images, entre politique, mythologie et imaginaire. Dans cette confrontation entre les images du pouvoir et le regard des touristes se dessine la chorégraphie silencieuse des guides touristiques, acteurs à la fois rigides et gracieux d’un pays en perpétuelle représentation de lui-même.



Production Bonjour Cinéma and CAC Brétigny, Contemporary art center
Avec le concours du CNAP, centre national des arts plastiques
Avec le soutien du département de la Seine-Saint-Denis
Sound design: Thomas Fourel / color grading: Yov Moor / cinematography & editing: Marie Voignier / Producer: Marie Vachette

Awards - FID Marseille 2014:
Prix Georges de Beauregard National, special mention
Prix GNCR, special mention
Prix Marseille Espérance